samedi 18 juin 2011

Taronja Paella , Arancia ou boule de riz de Paella

Dans la série "Nos portions sont trop copieuses" Oui on le sait et beaucoup nous disent qu'elles leur font deux repas. D'accord on a compris mais la Paella c'est comme ça et puis c'est tout !


La Taronja Paella est une idée pour accommoder vos restants de paella. Mais c'est quoi une Taronja ?


Taronja vient du Catalan et signifie "orange" (Taronja).


A l'origine, c'est une spécialité du sud de l'Italie que l'on appelle Arancia (orange) élaborée à base de risotto. Arancia parce qu'une fois cuite, elle ressemble à une orange pour ceux qui n'auraient pas compris.



On les sert chaudes, en hors-d'œuvre ou en collation.




Pour faire plus couleur locale, on a décidé de les rebaptiser "Taronja Paella" ou encore "Taronja arròs", pourquoi pas. On n'est pas encore fixé sur le nom...


La Taronja que l'on vous propose sera réalisée évidemment avec votre surplus de paella.




Vous devez avoir à votre disposition 5 minutes de votre temps, un œuf battu et une boite de panure (plus c'est chimique et plus elles seront réussies XD ) . En option, vous pouvez fourrer vos Taronja d'un cube de fromage comme du comté ou du camembert.



Avec votre restant de Paella, faites un premier tri: retirez les coques, décortiquez les crevettes, désossez et émiettez les restants de poulet.


Mélangez bien votre farce "paella" avec votre œuf battu pour la rendre compacte et bien collante.





Avec vos mains, faites des petites boules de riz. Introduisez le cube de fromage au cœur et enrobez-les de panure en les faisant rouler dans une assiette de panure.


La boule doit être grasse, compacte et bien ferme. En outre, assurez vous qu'elle soit bien panée d'une bonne couche de panure.








Déposez vos boules de riz dans un plat à gratin. Saupoudrez encore de panure.







Le four est chaud ? Allez hop, dedans une 30 aine de minutes à 250°, laissez refroidir un peu.


Pour les réchauffer, RE four ou une petite minute  au micro-onde thermostat à fond (c'est pas top quand même).










Théoriquement, elles doivent être bien oranges (ici, ce n'est pas trop le cas mais on va pas vous raconter notre vie non plus...)




Voilà, c'est pas compliqué, vous avez plusieurs jours devant vous pour les déguster, chaudes, tièdes ou froides.


Personnellement, je préfère les réchauffer et faire fondre à nouveau le cœur de fromage et les manger comme une pomme en croquant dedans ;-)